Les récits ternes de l’Amer mini-pièce / 1er acte le 3 novembre 2011

Le 1er acte d’une pièce-pas-de-scène.

Ça parle de la mer, des sentiments et de sentiments amers.

Et de rhum probablement aussi. C’est sur la route.

1er acte.

Le capitaine : "Cap à l’Ouest marins."

L’équipage : "Le port de Douarnenez ? Notre pêche de bars est plus que légère capitaine, pas plus de 110 livres, 50 livres de crevettes au mieux, on ne vendra rien de rien là bas Capitaine"

Le capitaine : "Non. J’ai dis à l’Ouest. Oubliez la baie et les femmes de Morgat, nous continuons."

Le second (chuchoté) : "Capitaine ! Les hommes ont besoin d’un but, nous les perdrons, âmes et bras, si vous persistez."

(regard de l’équipage étonné et conscient)

Voix narrative  : "Il me semble déjà ... Il me semble déjà t’avoir parlé de la mer. De cette manie qu’elle a de subtilement se retirer, ou de ne plus avoir d’autres choix que de devenir terre."

L’équipage  : "Capitaine, l’Ouest. Comme dans ..."

Le capitaine : "Oui. Là ou personne n’est allé. revenu. et re-allé."

(Murmures inquiet de l’équipage, quelques faces indignées et avinées se devinent)

Le capitaine : "Je ne crois pas en tout ça, vous nous plus d’ailleurs. Nous continuons j’ai dis."

Voix narrative : "Bien évidemment les éléments s’entendent, et réorganisent cela à leur façon. On ne sait plus vraiment ce qui peut s’assécher, ou se laisser envahir à coeur par les eaux."

Le second  : "Marins ! J’ai lu que tout pouvait changer. Avec Lui à nos côtés, nous vainquerons peut-être Capitaine ?"

L’équipage : "Cthulhu ! Cthulhu !"

Le capitaine : "La grande pieuvre ne représente plus rien. Elle est morte maintenant, morte, découpée et marinée au nom du grand Tapas."

Voix narrative : "Laissons-les donc essayer, au pire ça fera l’effet d’un ressac sur une grosse flaque, embarrassant et inutile. Au mieux ça peux provoquer une vague de passion qui dévastera les autres continents. Whatever."

Le capitaine : "Nous traversons comme des hommes, la tête haute de conquêtes et le coeur plein d’envies. vous y êtes déjà." Le second : "Rationnez la pêche, et doublez la cadence."

Voix narrative : "Ils y arrivèrent. Pas tous. Et nulle part ailleurs on ne vit l’océan submerger les rives pour se mêler à la terre."

Fin du 1er acte.